A Propos

Loélia et la pâtisserie, c’est une grande histoire d’amour qui commence à l’âge de sept ans, comme on peut le voir sur la photo affichée aux murs de sa pâtisserie : la petite fille qu’elle était alors, les mains plongées dans la farine, un grand sourire aux lèvres… Un parcours qui n’a pas été des plus simples pour la jeune femme, le métier de pâtissier étant traditionnellement réservé aux hommes.

Pour poursuivre son rêve, Loélia Pissot quitte le collège en 3e pour suivre une formation de pâtissier. Durant ses études effectuées à la faculté des métiers des Cannes, elle était la seule fille dans une classe de garçons. Au lieu de la décourager, cette situation assez exceptionnelle lui a donné d’autant plus de force et de courage pour suivre ses aspirations d’enfant.

Grâce à un apprentissage dans la célèbre pâtisserie Schwartz à Cannes, elle développera ses connaissances et son savoir-faire dans la confection des gâteaux et des chocolats. Cette expérience très enrichissante sera déterminante pour son futur.

Loélia Pissot confie avoir dû faire face à des réticences de la part de son entourage mais aussi de sa banque, d’abord parce qu’elle était une femme, ensuite par rapport aux difficultés du métier et enfin, à cause du quartier où elle souhaitait s’implanter, qui était alors peu animé. Encore une fois, Loélia Pissot n’a suivi que son instinct et a pu ouvrir sa pâtisserie en tant que chef-pâtissière en 2007, pâtisserie qui porte son nom, écrit en lettres cursives dorées sur la devanture.

Enfant du quartier de la République à Cannes, c’est tout naturellement que son entreprise a fleuri dans le boulevard de la République, sur le lieu même où elle a effectué son apprentissage. Peu à peu, le quartier a repris vie avec l’ouverture de nouveaux commerces et restaurants. Loélia Pissot se dit heureuse d’avoir elle aussi pu apporter sa pierre à l’édifice grâce à la création de sa pâtisserie.

Six jours par semaine, dès 4h du matin, et ce jusque 13h, Loélia Pissot œuvre dans sa pâtisserie, manipulant de gros sacs de farine et de sucre, préparant les pâtisseries et les chocolats qu’elle affectionne tant. Loélia Pissot projette d’ouvrir un jour une pâtisserie à Los Angeles.

En attendant, pour se régaler les papilles, direction Cannes, où vous pourrez retrouver ses succulentes pâtisseries et ses délicieux chocolats.